La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
logo magasin
Biocoop
ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET ÉCOPRODUITS

Aujourd'hui Dimanche

Le magasin est fermé

Le domaine Hauret-Baleine

Le domaine Hauret-Baleine

49540

Martigné-Briand


Intarissable ! C’est le mot qui qualifie Didier HAURET lorsqu’on l’interroge sur son métier.

LA PASSION DES VIGNES

Dès notre arrivée au coeur de ses vignes, il nous entraîne dans leur histoire passionnante. Elles ont conquis le coeur de toute sa famille : chez les Hauret, on est viticulteur de père en fils, depuis… fort  longtemps.



Héritage en soins naturels

      

              Dès notre arrivée au coeur de ses vignes, il nous entraîne dans leur histoire passionnante. Elles ont conquis le coeur de toute sa famille : chez les Hauret, on est viticulteur de père en fils, depuis… fort longtemps. Cette généalogie impressionnante n’est pas anodine : elle donne toute son épaisseur au savoir-faire ainsi transmis. Et Didier a fait du passage à la viticulture biologique le couronnement de tous les efforts de ses prédécesseurs. Il a patiemment fédéré dix autres confrères, eux aussi réfractaires aux dégradations écologiques infligées par les pratiques conventionnelles ; eux aussi las d’être tributaires des caprices d’une vigne fragilisée par les produits chimiques et les techniques intensives proposées par la modernisation des machines.

    Ensemble, ils ont rendu à leurs rangs leur milieu naturel authentique. Il est d’ailleurs splendide : des vestiges d’antiques bâtiments, vieilles pierres qui eurent leur époque prestigieuse, nous plongent dans une atmosphère chargée d’histoire, sous un pur soleil automnal.


Choix délicats

          Écouter Didier, c’est entrer dans la passionnante aventure de la connaissance de la vigne, de la base au sommet, en commençant par… ce qu’on ne voit pas : la roche qui supporte sa terre, c’est du falun calcaire. C’est elle qui donne sa composition chimique au sol, et détermine sa finesse : la conduite de culture en dépend ! Le travail du sol, en conventionnel, on ne connaît pas, et pour cause : le désherbant fait si "bien" le travail… Alors Didier a fait venir des viticulteurs bourguignons bio, qui lui transmettent leurs techniques de maîtrise de l’enherbement et de soin du sol. Nous constatons : la terre des parcelles arbore ce beau teint ocre qui lui vient du falun !
         
         
Après le choix du portegreffe, forcément américain depuis le phylloxéra, il faut opter pour des cépages adaptés au sol, au climat, à l’exposition, aux techniques bio, et aux goûts des  connaisseurs : Didier nous explique toute la richesse des expériences passées pour mûrir ces délicates décisions.

Patience et longueur de temps

        

         


Un cep de vigne demande 4 ans de patient dressage avant d’offrir ses premières grappes. Didier se félicite du travail minutieux de ses trois salariés : de hautes tiges portent d’alléchantes grappes bleues qui se groupent toutes sur une hauteur de 30 cm ! C’est la  technique choisie pour mieux cibler les traitements.

          Car la vigne reste fragile. En bio, les matières actives autorisées sont restreintes, et il faut optimiser leur efficacité. En plus, Didier fait le choix de n’utiliser aucun produit pénétrant dans le végétal. Les produits de surface sont en effet lessivés ensuite par les pluies et ne viennent pas modifier le vin.

         

       16 ans de pratiques bio livrent un constat sans appel : des vignes moins fragiles, aux racines plus profondes ; des récoltes plus régulières, aux fruits mieux formés : pas de doute, la nature récompense ses bienfaiteurs ! … Et Didier ses visiteurs : la dégustation de crus choisis accompagne les spécialités maison pour un mariage  des plus délicats. Un jour, en passant, invitez-vous à la fête !

        





Retour